Une bande de malfaiteurs spécialisée dans la falsification de documents officiels et le trafic de drogue vient d’être démantelée à Constantine par les services de la sûreté de wilaya, a-t-on appris dimanche auprès de la cellule de communication et d’information de ce corps de sécurité.

L’opération a permis l’arrestation de quatre (04) individus âgés entre 41 et 66 ans dont une femme et la saisie de cartes grises et permis de conduire falsifiés, un carnet d’ordonnances médicales vierge portant les cachets d’établissements hospitaliers publics, des ordonnances médicales portant le cachet de neurologues, une autorisation de vente à blanc attestée par un cachet, une quantité de psychotropes ainsi que des équipements d’informatique et un scanner, a-t-on souligné de même source.

Agissant sur la base d’information dénonçant un individu qui vendait des psychotropes au centre-ville, les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants relevant du service de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya et après investigations sont parvenus à l’identification du suspect qui a été arrêté à la cité Abdallah Kaidi en possession de 67 comprimés et trois (03) flacons de psychotropes.

L’enquête menée par les services compétents a permis l’identification et l’arrestation d’autres membres du réseau dont un mis en cause, appréhendé au centre-ville, et deux (2) autres au niveau du quartier Sidi Mabrouk, a-t-on souligné.

Une information judiciaire a été établie et les mis en causes ont été présentés devant le parquet, a-t-on indiqué de même source sécuritaire.

Consulat Général de France à Alger : Attention à la fraude documentaire !

Le consulat général de France à Alger rappelle que la présentation de faux documents dans une procédure de demande de visa (fausse fiche de salaire, faux relevés bancaires, fausse autorisation de travail délivrée par les DIRRECTE, fausse attestation d’affiliation CNAS etc.) entraîne l’application des dispositions de l’article 32 du code communautaire des visas à l’égard du demandeur de visa, sans préjudice d’actions judiciaires relevant du code pénal algérien.

S’agissant notamment des visas pour études, la présentation d’un faux document (faux documents Campus France, faux relevés de notes, faux diplômes, faux relevés bancaires etc.) entraîne l’inéligibilité à toute procédure Campus France et conduit le consulat général à opposer un refus de visa.

Aucun cybercafé n’est reconnu par Campus France Algérie ou le Consulat Général de France. Le recours à un intermédiaire qui se fait rémunérer pour élaborer un dossier consulaire ne facilite ni l’obtention d’une pré-inscription ni l’obtention d’un visa pour études.

742 affaires liées à la cybercriminalité traitées par la Sûreté nationale durant le premier semestre 2017

Les brigades de lutte contre la cybercriminalité de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont traité 742 affaires liées à la cybercriminalité durant le premier semestre de l’année en cours, a indiqué dimanche un communiqué de la DGSN.

720 individus dont 30 mineurs sont impliqués dans ces affaires de cybercriminalité qui ont trait, entre autres aux atteintes aux personnes et aux système informatique, à la diffamation, à l'attaque informatique, à la falsification, au chantage et à  l’escroquerie.

La DGSN a programmé des cycles de formation sur la prévention et la lutte contre la cybercriminalité à travers des sessions de formation technique de haut niveau dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité, a indiqué la même source.

La Sûreté nationale "déploie des efforts considérables dans la prévention et la sensibilisation contre les crimes dus à la mauvaise utilisation du réseau Internet, en particulier par les jeunes et les enfants", selon le communiqué.

Aussi, la DGSN appelle les internautes à la vigilance et à la prudence, à l'instauration de la culture d’usage sécurisé et à ignorer les messages suspects sur les réseaux sociaux exhortant les parents à suivre leurs enfants et les orienter pour éviter qu'ils soient victimes de ces crimes.

Algérie: Près de 70 milliards de DA de transactions commerciales sans factures au 1er semestre 2017

Le montant global des transactions commerciales sans factures décelées par les services de contrôle du ministère du Commerce a atteint 68,84 milliards de DA au 1er semestre 2017, alors que des marchandises d'une valeur de 4,75 milliards de DA ont été saisies, a appris l'APS auprès du directeur général de la régulation et de l`organisation des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane.
Entre janvier et fin juin de l'année en cours, 917.923 interventions ont été effectuées ayant permis l'enregistrement de 120.145 infractions et conduit à 113.373 poursuites judiciaires et 6.877 fermetures administratives.
Quant aux opérations de contrôle aux frontières, le nombre de cargaisons inspectées a été de 50.468 cargaisons (contre 50.968 au même semestre 2016).
Ce contrôle a permis de bloquer aux frontières 732 cargaisons (contre 854 au 1er semestre 2016) pour une quantité de 30.217 tonnes (contre 58.394 tonnes) d'une valeur de 7,5 milliards de DA (contre 9,9 milliards de DA).
Commentant la situation du marché en général au 1er semestre 2017, le même responsable relève que le marché avait connu "une série de contraintes qui ont eu des répercussions sur le consommateur et son pouvoir d'achat".
En effet, explique-t-il, le marché s'est caractérisé par l'absence de transparence et de loyauté dans des transactions commerciales, illustrée par la vente et l'achat sans factures, la pratique des prix illicites pour les produits soutenus par l'Etat, l'exercice d'activités commerciales sans titre légal et l'absence d'affichage des prix.
Il s'agit aussi de la rétention des stocks des produits de large consommation (pomme de terre...), de la pratique de plusieurs formes de tromperie telles que le fardage dans la vente des fruits et légumes, du foisonnement d'activités et d'espaces d'échanges informels, les tromperies et les falsifications des produits mis à la consommation et l'opposition au contrôle.

Algérie : deux faux-monnayeurs arrêtés à Alger pour falsification de faux billets de 2000 DA

Les services de sûreté de la wilaya d'Alger ont arrêté récemment deux (02) suspects accusés de falsification de faux billets de banque en coupures de 2000 DA, d'une valeur de 200 millions de centimes, a indiqué samedi un communiqué des mêmes services.

La même source précise que les services de sécurité relevant de la Circonscription administrative de Draria ont traité récemment une affaire liée à la fabrication de faux billets en monnaie nationale en recourant à la falsification de documents administratifs officiels.

Agissant sur la base d'informations faisant état de l'existence d'un local offrant des prestations en informatique et dont le propriétaire se livrait à la fabrication d'une grande quantité de faux billets en coupures de 2000 DA, les mêmes services se sont déplacés sur les lieux et ont arrêté le propriétaire du magasin et de son acolyte, en possession d'un montant global de 200 millions de centimes en coupures 2000 DA.

Les deux suspects ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent, qui a ordonné leur détention provisoire, a conclu le communiqué.

Arrestation de 583 individus impliqués dans 2.200 affaires criminelles durant les cinq premiers mois de 2017 (GN)

ALGER- Les forces de la Gendarmerie nationale relevant du Groupement territorial de la GN d'Alger ont pu traité plus de 2200 affaires durant les premier cinq mois de 2017 et arrêté 583 suspects durant la même période dont des ressortissants étrangers impliqués dans différents affaires criminelles, a-t-on appris jeudi du Groupement.

"583 suspects impliqués dans 2217 affaires criminelles ont été arrêtés dont 294 mis sous mandat de dépôt. 244 personnes ont été acquittées", lit-on dans le tableau de données affiché jeudi par le groupement territorial de la GN d'Alger )à l'occasion du lancement de l'événement "portes ouvertes au public" organisé au niveau de la section de sécurité routière de la GN d'El Harrach.

Concernant les affaires traitées durant la même période, plus de 160 personnes ont été arrêtées dont près de 50 ressortissants étrangers impliqués dans différentes affaires délictuelles et criminelles. Il s'agit en outre d'affaires d'homicide volontaire avec préméditation, vols, réseaux spécialisés dans la falsification des documents et recrutement à travers les réseaux sociaux, apologie du terrorisme et autres affaires.

12 individus ont été arrêtés dont une femme de nationalité tunisienne, outre le démantèlement de 11 réseaux criminels spécialisés dans le vol des maisons, des équipements électroniques et l'arrestation de 36 personnes.

Il s'agit également d'affaires liées à la falsification des permis de conduire internationaux. Deux réseaux ont été démantelé, outre l'arrestation de 20 ressortissants étrangers. d'autres affaires liées au trafic des boissons alcoolisées et de la drogue ont été traitées, outre l'arrestation de 23 ressortissants étrangers.

Les forces de la GN d'Alger ont pu démanteler 3 réseaux spécialisés dans le vol de câbles téléphoniques et électriques ainsi que l'arrestation d'un individu en possession de 310 k de tuyaux en cuivre.

Le rapport de la GN a également fait état de "128 affaires traitées durant les cinq premier mois de 2017 et l'arrestation de 167 individus dont 62 ont été mis sous mandat de dépôt. 105 d'entre eux ont été acquittés.

 

L'Institut national de criminalistique et de criminologie qui a joué un grand rôle dans le traitement de plusieurs affaires, a pu résoudre 259 affaires durant l'année en cours.

204 délits et 21 crimes ont été enregistrés en matière de crimes de droit commun. Sur les 233 personnes impliquées, 43 ont été écrouées.

Le groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Aïn Témouchent a organisé du 22 au 24 juin, des journées portes ouvertes, à la caserne Sikiou-Baghdad, sous le slogan ‘‘La sécurité, un acquis commun’’. En dehors de l’exposition des équipements utilisés dans les différentes activités des brigades dans la lutte contre les accidents de la route avec un exposé des statistiques, l’occasion a été donnée aux gendarmes de faire un aperçu sur la réalité de la situation sécuritaire qui prévaut dans la wilaya. En effet, et pour la période allant du 1er janvier au 31 mai, le groupement de la gendarmerie a enregistré en matière de crime de droit commun 204 délits et 21 crimes. Sur les 233 personnes impliquées, 43 ont été écrouées. En ce qui concerne le vol, les gendarmes ont traité 9 affaires de vol de véhicules où 2 personnes ont été emprisonnées alors que sur les 6 personnes arrêtées pour les 8 affaires de vol de cheptel, 2 individus ont été écroués. En matière de lutte contre la contrebande, les statistiques font état du traitement de 11 affaires avec l’implication de 23 personnes, dont 12 ont été emprisonnées. Le montant de la marchandise saisie s’élève à 8 280 000,00 DA et 1800 euros en plus de la saisie de 5 véhicules. Durant la même période, la police judiciaire du groupement de la Gendarmerie nationale n’a traité qu’une seule affaire de falsification de documents administratifs avec l’implication d’une personne qui a été écrouée. Enfin, en matière de lutte contre les stupéfiants, les mêmes services ont traité 41 affaires avec l’arrestation de 59 personnes, dont 21 ont été écrouées et 32 autres ont bénéficié d’une liberté provisoire.
50, 339 kg de kif traité et 132 comprimés psychotropes ont été saisis au cours de ces opérations. Rappelons enfin que lors de la première journée de cette manifestation, des fauteuils roulants ont été distribués à 9 handicapés moteurs.