Consulat Général de France à Alger : Attention à la fraude documentaire !

Le consulat général de France à Alger rappelle que la présentation de faux documents dans une procédure de demande de visa (fausse fiche de salaire, faux relevés bancaires, fausse autorisation de travail délivrée par les DIRRECTE, fausse attestation d’affiliation CNAS etc.) entraîne l’application des dispositions de l’article 32 du code communautaire des visas à l’égard du demandeur de visa, sans préjudice d’actions judiciaires relevant du code pénal algérien.

S’agissant notamment des visas pour études, la présentation d’un faux document (faux documents Campus France, faux relevés de notes, faux diplômes, faux relevés bancaires etc.) entraîne l’inéligibilité à toute procédure Campus France et conduit le consulat général à opposer un refus de visa.

Aucun cybercafé n’est reconnu par Campus France Algérie ou le Consulat Général de France. Le recours à un intermédiaire qui se fait rémunérer pour élaborer un dossier consulaire ne facilite ni l’obtention d’une pré-inscription ni l’obtention d’un visa pour études.

742 affaires liées à la cybercriminalité traitées par la Sûreté nationale durant le premier semestre 2017

Les brigades de lutte contre la cybercriminalité de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont traité 742 affaires liées à la cybercriminalité durant le premier semestre de l’année en cours, a indiqué dimanche un communiqué de la DGSN.

720 individus dont 30 mineurs sont impliqués dans ces affaires de cybercriminalité qui ont trait, entre autres aux atteintes aux personnes et aux système informatique, à la diffamation, à l'attaque informatique, à la falsification, au chantage et à  l’escroquerie.

La DGSN a programmé des cycles de formation sur la prévention et la lutte contre la cybercriminalité à travers des sessions de formation technique de haut niveau dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité, a indiqué la même source.

La Sûreté nationale "déploie des efforts considérables dans la prévention et la sensibilisation contre les crimes dus à la mauvaise utilisation du réseau Internet, en particulier par les jeunes et les enfants", selon le communiqué.

Aussi, la DGSN appelle les internautes à la vigilance et à la prudence, à l'instauration de la culture d’usage sécurisé et à ignorer les messages suspects sur les réseaux sociaux exhortant les parents à suivre leurs enfants et les orienter pour éviter qu'ils soient victimes de ces crimes.

Algérie: Près de 70 milliards de DA de transactions commerciales sans factures au 1er semestre 2017

Le montant global des transactions commerciales sans factures décelées par les services de contrôle du ministère du Commerce a atteint 68,84 milliards de DA au 1er semestre 2017, alors que des marchandises d'une valeur de 4,75 milliards de DA ont été saisies, a appris l'APS auprès du directeur général de la régulation et de l`organisation des activités au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane.
Entre janvier et fin juin de l'année en cours, 917.923 interventions ont été effectuées ayant permis l'enregistrement de 120.145 infractions et conduit à 113.373 poursuites judiciaires et 6.877 fermetures administratives.
Quant aux opérations de contrôle aux frontières, le nombre de cargaisons inspectées a été de 50.468 cargaisons (contre 50.968 au même semestre 2016).
Ce contrôle a permis de bloquer aux frontières 732 cargaisons (contre 854 au 1er semestre 2016) pour une quantité de 30.217 tonnes (contre 58.394 tonnes) d'une valeur de 7,5 milliards de DA (contre 9,9 milliards de DA).
Commentant la situation du marché en général au 1er semestre 2017, le même responsable relève que le marché avait connu "une série de contraintes qui ont eu des répercussions sur le consommateur et son pouvoir d'achat".
En effet, explique-t-il, le marché s'est caractérisé par l'absence de transparence et de loyauté dans des transactions commerciales, illustrée par la vente et l'achat sans factures, la pratique des prix illicites pour les produits soutenus par l'Etat, l'exercice d'activités commerciales sans titre légal et l'absence d'affichage des prix.
Il s'agit aussi de la rétention des stocks des produits de large consommation (pomme de terre...), de la pratique de plusieurs formes de tromperie telles que le fardage dans la vente des fruits et légumes, du foisonnement d'activités et d'espaces d'échanges informels, les tromperies et les falsifications des produits mis à la consommation et l'opposition au contrôle.

Algérie : deux faux-monnayeurs arrêtés à Alger pour falsification de faux billets de 2000 DA

Les services de sûreté de la wilaya d'Alger ont arrêté récemment deux (02) suspects accusés de falsification de faux billets de banque en coupures de 2000 DA, d'une valeur de 200 millions de centimes, a indiqué samedi un communiqué des mêmes services.

La même source précise que les services de sécurité relevant de la Circonscription administrative de Draria ont traité récemment une affaire liée à la fabrication de faux billets en monnaie nationale en recourant à la falsification de documents administratifs officiels.

Agissant sur la base d'informations faisant état de l'existence d'un local offrant des prestations en informatique et dont le propriétaire se livrait à la fabrication d'une grande quantité de faux billets en coupures de 2000 DA, les mêmes services se sont déplacés sur les lieux et ont arrêté le propriétaire du magasin et de son acolyte, en possession d'un montant global de 200 millions de centimes en coupures 2000 DA.

Les deux suspects ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent, qui a ordonné leur détention provisoire, a conclu le communiqué.